Le CABAMC sera fermé le lundi 14 novembre.

Perfectionnement professionnel continu

Les attentes en matière de perfectionnement professionnel continu obligatoire sont mises en œuvre par la plupart des organismes de réglementation et visent à se concentrer sur les façons dont les praticiens apprennent et se perfectionnent tout au long de leur carrière. Le PPC est également utilisé comme un outil pour déduire la compétence actuelle.  

Le Règlement administratif du Collège exige que les titulaires de permis de catégorie 1 fassent un rapport annuel sur leurs plans de perfectionnement professionnel continu et que les titulaires de permis qui reprennent la pratique (c’est-à-dire qui sont réintégrés dans la catégorie 1 après une catégorie 2 ou une suspension) démontrent qu’ils satisfont aux exigences de perfectionnement professionnel continu, comme le prescrit le registraire. Étant donné que le rapport au Collège est nouveau, aucune exigence en matière de PPC n’a été mise en œuvre cette année. Il est prévu de mener un sondage auprès de la profession plus tard en 2022 afin d’établir des données de référence. 

Les exigences en matière de perfectionnement professionnel continu seront établies après consultation de la profession, en tenant compte des preuves et des pratiques exemplaires en matière de maintien des compétences, et en reconnaissant qu’une proportion importante de titulaires de permis sont également réglementés par d’autres organismes (comme les avocats et les ingénieurs) qui imposent des exigences similaires.